Sites naturels

Vieille_arbre_4
Le chêne du Tiers
Hauteur : 12 m     Circonférence  du tronc : 4.40 m

 
Ce Chêne donne son nom au lieu-dit  Le Chêne du Tiers, ce nom reste une énigme, pourquoi le Chêne du Tiers ? Il est actuellement la propriété de l’ONF.
 
Cet arbre plusieurs fois centenaire entre 250 et 300 ans était-il utiliser pour rendre la justice ? Annonçait-il la propriété de la « Forteresse du Tiers », véritable « Château du Diable » où demeurerait une sorte de Barbe Bleue local, rançonnant les voyageurs et batelier du Port Thareau ?
A-t-il été planté par des représentants du Tiers Etat pour fêter la révolution française ? ou bien était-ce tout simplement un chêne en limite de propriété qui appartenait toujours à l’Autre, le tiers ?
Cette énigme interroge même les plus jeunes, en mars 2007, une jeune fille de 11 ans venant de Seine et Marne de passage à Montambert nous a envoyé sa propre version de l’histoire de cet arbre.
Ci-joint copie d’une carte postale ancienne, il est impossible de lire sur cette carte la date d’oblitération nous avons fait des recherches qui nous permette de dater le timbre à 1921, compte tenu de la grosseur du chêne il est sans aucun doute multi centenaire.
Une anecdote sur l’appropriation et l’attachement des habitants sur ce chêne : un matin de 1992, à mon domicile j’ai reçu des appels téléphoniques des habitants du chêne du tiers m’interpellant ainsi : «  Deux hommes osent toucher à notre arbre », j’ai pris ma voiture pour leur demander de quel droit il se permettait de porter la main sur le chêne, il m’a été vertement répondu que le Chêne appartenait à l’ONF et qu’ils lui apportaient des soins.

The Thiers oak-tree
 
This oak-tree is 12 meters high ; its trunkis 4m40 thick ; it is about 250 or 300 years old.
This oak-tree has given the place its own name.
The « chêne du Tiers » why such a name ?
 
It remains a riddle.
Nowadays this tree belongs to l’O.N.F.
Was justice dispensed under this oak-tree ?
Was it part of the « Thiers Fortress », a « devilish » castle  in which lived a sort of local « bluebeard » who would attack travellers and ransom the Port Thareau boatmen ?
Was this tree planted by members of the « Tiers Etat » in order to celebrate the French Revolution ?
Or was it only an oak-tree at the limit of a domain belonging to the « other », the « Third person » ?
This riddle puzzles old and young people :
In  march 2007, an eleven year old girl (from Seine et Marne) after going through the village, sent us her own interpretation.
The village inhabitants are very much attached to this tree, the following anecdote will prove it.
In 1992, one morning, I  got phone calls from several people living close to the tree, warming me that … « two men had the nerve to touch « our » tree.
I drove there and inquired whether they felt they had any right to fiddle with this tree.
I was answered, rather drily that the oak tree was the property of the O.N.F  and they were giving it treatment.
 
In 2007, we got the award for the most flourishing tree in Burgundy.